Volkswagen Forest (Belgique) - on jette...

20/11/2006

VW Forest en grève. On jette. La seconde usine la plus performante du groupe. Une unité qui fait du profit, qui a servi de laboratoire aux techniques "modernes" de flexibilité, où les hommes se sont pliés à tout, ont cru à tout ce qu'on leur a raconté pour leur faire oublier qu'une entreprise ne sert qu'à rémunérer ses actionnaires et non à fabriquer des produits.

brasier devant l'usine en grève
demain on annonce 
2000 licenciements

Dispersés avec les escarbilles du feu, sous cette pluie froide, les discours sur le rôle social de l'entreprise, sur les objectifs à atteindre, les collaborateurs, les ressources humaines ...

pluie battante --
le piquet de grève
devant le feu

Des hommes sous la pluie aux portes de l'usine attendent, éclairés par un feu de palettes de bois.

début d'hiver --
une pluie froide
recouvre les hommes

Plus loin, dans le parc d'activités des sous-traitants, il n'y a plus d'espoir. Plus de travail pour eux, ceux qui peinent derrière le décor des multinationales. Les esclaves oubliés du profit. Ceux-là, on en parlera même pas.

reste de brasero
les grévistes découragés
sont partis

Demain, l'action VW remontera en bourse.

21/11

usine en grève --
ouvriers et feuilles mortes
dans la rue

Ce sont 3500 personnes au moins que l'on jette. La presse économique appelle cela une "réduction de voilure".

2006-11-25

8 ans d'interim --
la carcasse de la Golf
fracassée

Ouvrier jetable, engagé à la semaine ou au mois, sans lendemains, sans garantie, sans futur. Objet flexible, ressource (humaine ?), il a contribué comme les autres à enrichir la société.

2006-11-26

début d'hiver --
les enfants sont venus voir
l'usine arrêtée

2006-11-27

syndicaliste 
au foulard d'Intifida
les braises rouges du feu

2006-11-29

carcasses de canettes
parmi les cendres du feu
un matin froid

2006-12-01

des promesses ...
la fumée du feu de palettes
dans leurs yeux