"Pluie d'été" - la sixième guerre israëlienne

Liban - été 2006

stopwar

Page de révolte...

Parce que je n'admets pas la logique d'un monde fait de deux classes d'êtres. D'une part des hommes sûrs de leur bon droit, généralement blancs et religieux qui expliquent calmement qu'ils se défendent en ne respectant plus aucune convention internationale. Et de l'autre, des êtres, "infrahumans", "Untermenschen", dont on ne respecte plus ni la vie, ni la dignité, ni même le statut d'êtres humains des conventions et droits internationaux et dont on ne voit plus que des images affolées, courants sur les gravats de villes bombardées, portants des blessés couverts de sang vers des ambulances déglinguées dans un concert de cris et de pleurs d'Apocalypse.

"Pluie d'été"... Le nom même de cette enième guerre en démontre le cynisme jusqu'à l'écoeurement.

Le terrorisme, les représailles, la "sécurisation" justifiée n'expliquent pas tout.

Aurions-nous trouvé normal qu'en représailles à l'enlèvement de deux soldats anglais, l'Angleterre ait bombardé Dublin, pris en otage le gouvernement élu, détruit les raffineries, centrales électriques, ponts, infrastructures vitales de l'Irlande, tué sans discernement les réfugiés sur les routes, détruit les villages, causé l'exode de centaines de milliers de civils, forçant les démocraties européennes à s'humilier devant la force aveugle ?

Comment parleraient les medias actuels de la Résistance à l'occupant nazi de mes parents et grands-parents, des sabotages, coups de main des partisans mais aussi des réprésailles des soldats, des otages, des villages brûlés ?

Comment autait-on réagi si un autre état (l'Irak par exemple) avait attaqué et occupé un petit état voisin sans défense (comme le Koweit) ? Serait-on resté aussi passifs ? Aurait-on accepté le massacre des populations ?

Indécence d'un gouffre qui se creuse.
La question est de plus en plus là.

Poursuivre cette réflexion avec l'article d'Alain Gresh (Rédacteur en chef du Monde Diplomatique) : La fin du droit international ? - (22 août 2006)

bombardements
le petit roquet
aboie et mord

Du site Human Rights Watch, quelques réponses aux questions sur cette guerre et ses pratiques. (Questions and Answers on Hostilities Between Israel and Hezbollah - en anglais)

++++++++++

Senryu écrits d'Italie où le drapeau arc-en-ciel de la Paix flotte encore ...

rumeurs de guerre --
le bruit mécanique
des pattes du scorpion
barbecue --
là-bas ils utilisent
des bombes incendiaires
massacres au Liban
le drapeau de la paix
tout décoloré
pourparlers de paix
le drapeau Pace 
mis à l'envers
négociations de paix
le drapeau Pace
près d'un petit moulinet

++++++++++

30/07

grondement d'avion
mon ciel bleu 
sans leurs bombes
"sécurisation"
ils arrachent aussi 
les oliviers
pluie d'été --
quelques jambes d'enfants
sortent des gravats

Cana (Liban) : 56 morts, 34 enfants. Un crime de guerre de plus sur leur liste déjà si longue.

pluie d'été
chez moi seulement
l'odeur de terre

31/07

marée noire
leur armée tue aussi
les poissons

Au Liban, une marée noire "providentielle" pour ruiner le pays. Le génocide des poissons ;))

01/08

marée noire :
est-il aussi libanais
le crabe qui se débat ?

02/08

route bombardée
dans les voitures attendent
les corps calcinés
dessert --
avant de manger demander
d'où viennent les fruits

03/08

18 morts d'un côté
des milliers de l'autre
côté du Litani
ambulance attaquée
ils ont visé juste
sur la croix
à ma fenêtre --
mon drapeau libanais
masque le ciel gris
nuit des étoiles --
qui les verra
du fond de l'abri

04/08

western ce soir aussi
les hors-la-loi ont tous une étoile
les indiens pas de plumes

On est en plein Western. Les chars, les avions, les bombes sont des USA, seul de décor est local. Mais il y a quand même les voleurs de terre !

pluie de roquettes --
l'odeur de pisse
dans l'abri
26 tués
parmi les fruits et légumes
du frigo touché

La destruction des approvisionnements permet de faire beaucoup de morts discrètement par après suite aux maladies. En détruisant les centrales électriques, on avarie la nourriture et supprime l'épuration de l'eau. Un scénario à l'iraquienne.

Cana
là où Jésus a fait le vin
il a réduit les morts

Deux fois moins de morts qu'annoncé. Les corps devaient être dans un drôle d'état...

05/08

nouvelles du matin :
le gasoil sur l'autoroute
puis les morts du Liban
village vide --
la dernière famille est partie
dans des sacs de plastique
Photo de famille :
tous bien alignés
dans leur sac

Des vieux qui ne pouvaient partir seuls. Ce qui aurait du être, pu être, dans un autre pays, des êtres humains mais qu'ici, on ne veux plus respecter. Et nous acceptons cela. Par lacheté.

08/08

Mozart assassiné --
des enfants contre le mur
au corps déjà gris

On parlait beaucoup de ce texte de St-Exupéry quand j'étais jeune.

Un mort sur trois est un enfant...

09/08

bombes chirurgicales --
la seconde frappe a tué
les sauveteurs

Les nations civilisées ont signé une série de conventions pour règlementer la guerre. Le respect de secours en fait partie.

L'attaque systématique des ambulances, des sauveteurs, la destruction des approvisionnements, l'interdiction de fait de l'aide humanitaire font de cette guerre un début de génocide. Avec l'aide des armes et bombes fournies par les USA.

« Le type d'attaques menées montre le mépris inquiétant de l'armée israélienne pour les vies des civils libanais. Nos recherches montrent que les affirmations d'Israël selon lesquelles les combattants du Hezbollah se cachent parmi les civils n'expliquent pas, et justifient encore moins la guerre aveugle d'Israël. ». Rapport HRW

Kenneth Roth, directeur de Human Rights Watch

Amnesty International accuse Israël de «crimes de guerre» au Liban

100.000 bombes à fragmentation fournies par les USA mais utilisées en violation des accords infestent le Liban. 90% ont été larguées dans les 72 dernières heures. Pour mutiler un maximum de civils. "Choquant et totalement immoral" estime Jan Egelang, le secrétaire général adjoint de l'ONU.

Pour bien comprendre, il faut consulter l'article d'Alain Gresh (Rédacteur en chef du Monde Diplomatique): La fin du droit international ?

" The pattern of attacks shows the Israeli military's disturbing disregard for the lives of Lebanese civilias. Our research shows that Israel's claim that Hezbollah fighters are hiding among civilians does not explain, let alone justify, Israel's indiscriminate warfare." HRW Report

Kenneth Roth, executive director of Human Rights Watch

Anmesty International report : Israeli policy of deliberate destruction of Lebanese civilian infrastructure, which included war crimes.

10/08

"Blitzkrieg" --
la nouvelle version du jeu
avec 1200 morts
"Blitzkrieg" --
the new version of the game 
has 1200 dead

11/08

pluie d'été :
tracts blancs dans le ciel bleu
avant leurs bombes
Summer rain :
white leaflets in the blue sky
before their bombs
ville en ruines --
sur un balcon un homme arrose
un arbre en pot

12/08

ciel troublé --
des Juifs tuent des Chrétiens
au nom de l'Islam

On oublie que le Liban n'est pas un pays musulman mais composé d'au moins 17 communautés religieuses. Les chrétiens catholiques étant majoritaires.

que reste-t-il
des rêves du guerrier ?
dans le char en feu

13/08

résolutions ONU :
des hommes en noir contre le Mur
des Lamentations
cessez-le-feu --
la colonne de chars écrase
même l'asphalte
en route pour là-bas ...
jeune soldat souriant
pour la télé

"Dieu que la guerre est fraiche et jolie" écrivait Rommel à sa femme en juin 1940.

14/08

matin de trêve --
un convoi de chars
au repos
retour de réfugiés --
sur le toit de l'auto ils ont mis
des matelas

L'attaque par Israël à Chtaura d'un convoi de réfugiés fuyant Marjayoun et protègé par l'Onu et la Croix-Rouge ne décourage pas.

++++++++++
armée en retraite  --
manoeuvres de chars
dans la poussière

Une première retraite humiliante pour les sionistes. La fin d'un mythe. Quelque chose vient de basculer.

Israël laisse dérrière lui plus de 1500 morts, 3 milliards de dollars de dégats, 60 milliards de dollars de pertes induites, 15.000 habitations et 80 ponts, des usines, des centrales, des captages d'eau détruits, 100.000 sous-munitions à fragmentation d'usage illégal, 530.000 mines anti-personnel. Avec l'approbation de la communauté internationale.

tas de décombres --
rouge sur gris la pancarte
"made in USA"
moisson --
l'homme ramasse une par une
les bombelettes
rentrée au village --
dans les prés les mines sont là
pour les enfants
après la pluie d'été --
de la maison ne reste qu'une pièce
avec vue sur décombres

La destruction systématique des infrastructures d'un pays démocratique.
La volonté de détruire la société libanaise, un génocide social.
Israël élimine son concurrent économique.

Four weeks of bombings...
1.000.000 refugees. Hundreds of dead under the rubble.
The systematic destruction of the facilities of a democratic country.
More than 80 bridges, 15.000 houses destroyed, 6 billlions dollars of damage ...
The will to destroy the Libanese society, a social genocide.
Israël eliminates its economic competitor.

More than 1300 dead. 9 in 10 are civilians. One in three is a child.
The systematic attacks of ambulances, of rescue teams, the destruction of supplies, the de facto interdiction of humanitarian aid make this war the beginning of a genocide. With the help of US weapons and bombs.


Ces propos me sont personnels. Ils ne reflètent et n'engagent en aucun cas, ni la ligne éditoriale du site tempslibres, ni aucun des auteurs qui y sont présentés.

Serge Tomé
(à titre personnel)